Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Historique

Nom de la municipalité :   Saint-Bernard-de-Michaudville
Date de constitution : 31 août 1908
Population 2014 : 531
Densité : 7.5 h/km2
Superficie totale : 64,8 km2
MRC :  Des Maskoutains

 

 

 

 

Petite communauté rurale et agricole de la région de Saint-Hyacinthe enserrée entre les rivières Richelieu et Yamaska et délimitée par les bornes de Saint-Louis, Saint-Ours, Saint-Jude et Saint-Denis, la municipalité de Saint-Bernard, fut créée le 31 août 1908. Le territoire a été formé à partir des limites de trois paroisses existantes soit Saint-Ours, Saint-Denis et Saint-Jude.

Constituée par un terrain plat et dépourvue de lacs et de rivières, Saint-Bernard-de-Michaudville n’offre guère un site avantageux pour le tourisme. Par contre, elle possède des terres faisant partie des plus fertiles du Québec, des boisés qui forment une partie considérable de notre paysage, une nature, un milieu de vie exceptionnel et merveilleux.

Saint-Bernard-de-Michaudville compte 499 personnes. Sa population est en grande partie francophone et composée d’agriculteurs.

Même si la population ne s’est pas accrue selon les espérances, elle a grandi en intensité, en générosité et en engagement.

Au cœur de la réalité rurale du Québec d’aujourd’hui, les défis sont nombreux pour cette petite population, qu’elle soit ou non à proximité des grands centres (environ 35 km), et même de la métropole montréalaise.

Proactifs, les Bermigeois ont depuis longtemps saisi que leur bonne fortune ne pouvait passer que par l’appartenance et la revendication citoyenne, la solidarité et la ténacité.

Afin de maintenir certains services, comme la dernière école du village, ils ont dû mettre en place l’école Aux-Quatre-Vents qui regroupe quatre municipalités soit Saint-Jude, St-Louis, St-Barnabé-Sud et Saint-Bernard. Le pavillon Saint-Bernard est devenu l’école maternelle.

Les hausses constantes des dépenses d’entretien, la baisse des revenus de la dîme et le vieillissement des pratiquants, ont obligé les Bermigeois à revoir l’utilisation de l’église afin de pouvoir conserver ce joyau de leur patrimoine. Plusieurs activités de financement se sont développées, un comptoir familial ouvre ses portes en 1992 et finalement la nef de l’église a été réaménagée en salle communautaire pour les soirées récréatives, le culte, les spectacles, les festivals…

Au niveau des loisirs et de la culture, Saint-Bernard-de-Michaudville possède une bibliothèque, un centre Internet, une maison des jeunes, un centre de loisirs, une patinoire extérieure, un terrain de balle, un parc et une banque impressionnante de généreux bénévoles qui voient au bon déroulement de tous ces services et à l’organisation des diverses activités.

Ce bref historique se veut un témoignage d’une population qui a des racines qui vont jusqu’au XIXe siècle, qui a dû faire des efforts pour sa reconnaissance, qui s’inscrit spécifiquement dans son terroir et qui, vaillamment, apprivoise sa réalité pour s’assurer l’avenir.

 

 


© Carrefour Internet Montérégien